Astuces pour arrêter de grignoter

Nos mauvaises habitudes alimentaires nous jouent souvent de mauvais tours surtout si notre métabolisme n’arrive pas à suivre le même rythme. Le monde dans lequel nous vivons, quant à lui, ne manque pas de tentations. En plus d’accélérer la prise de poids, il a été prouvé que manger entre les repas peut se révéler néfaste pour la santé et empêche le système digestif de fonctionner correctement et dans une régularité naturelle. Le stockage de graisse se produit de manière irrégulière et les effets négatifs se font vite ressentir. 

Décider de ne plus grignoter est loin d’être une décision facile, mais comme toute bonne habitude à acquérir, le plus difficile est de commencer. Voici quelques astuces pour limiter vos envies de grignotage déchaîné. 

De la motivation!

Comme toute nouvelle résolution, ce n’est pas toujours évident de tenir la cadence. Un véritable combat est souvent nécessaire pour pouvoir persévérer.
Pour atteindre ses objectifs, la meilleure chose à faire est d’avoir une stratégie bien rodée autour de notre enjeu : pourquoi souhaitez-vous d’arrêter de grignoter? Comment avez-vous l’intention de faire le suivi? De tracker les résultats et conséquences, de les mesurer? Pendant combien de temps?

Il ne s’agit pas de prendre telle ou telle décision la veille pour le lendemain. Votre résolution doit être mesurée, raisonnable, structurée et dans ce cas, bien progressive.
Peut-être choisirez-vous de supprimer les grignotages du matin par exemple? Ou peut-être juste les viennoiseries pour commencer?
Notez votre méthodologie sur un tracker et récompensez vos exploits.
Dans cet article, vous trouverez 6 astuces qui vous aideront à réaliser vos objectifs.

Un environnement favorable

Qui peut résister à toutes ces douceurs sucrées au packaging si attrayant qui s’offrent à nous dans les rayons? Qui peut dire non à ce parfum si appétissant qui vous interpelle en passant devant votre boulangerie préférée? Comment rester de marbre devant toutes ces crêpes au Nutella en train d’être dévorées par vos amis lors d’un café?
L’autre point essentiel serait de mettre en place un contexte propice à votre résolution. Ne tentez pas le diable en vous dirigeant vers le rayon des biscuits ou en acceptant des afterworks 5 fois par semaine avec vos collègues sveltes.
Choisissez un entourage et un mode de vie encourageant. Ce qui ne veut pas dire rester cloîtré chez soi pour toujours, mais d’être raisonnable et mature dans ses décisions, jusqu’à ce que « arrêter de grignoter » devienne un réflexe plutôt qu’une contrainte.
Aussi, tentez de sensibiliser gentiment les personnes inconscientes pour créer un état d’esprit propice autour de vous. Et pourquoi pas proposer des concours et des challenges.

Autre contexte favorable aux tentations : le supermarché! Quand vous faîtes les courses, faîtes en sorte d’avoir l’estomac plein et d’éviter tous ces rayons à gourmandises.
Préparez votre menu de la semaine et dirigez-vous uniquement vers ce dont vous avez besoin. Cela vous évitera de vous y perdre, de perdre votre temps et de vous y laisser votre compte en banque.
Faîtes des courses intelligentes –> Télécharger votre liste ici.
Et surtout, faîtes en sorte de ne plus avoir de cochonneries dans vos placards.

Enfin, fuir les tentations concerne également le monde virtuel : évitez les publicités affriolantes, les vidéos de recettes gourmandes, les blogueurs Food, etc.

Trouvez des alternatives

Avant tout, il est important de rappeler que vos repas principaux doivent être consistants et bien qualitatifs.
Les œufs durs et le fromage aident à tenir plus longtemps et seront vos alliés pendant vos repas.
Néanmoins, pour ne pas succomber entre ces derniers, ayez toujours à votre disposition des alternatives tout aussi bonnes mais plus saines.
Remplacez vos snacks habituels par des aliments à la fois nutritifs et coupe-faims. Comme les fruits secs, les bananes, les barres de céréales, les boules d’énergie (idéales pour compenser vos envies de sucre).

Pour freiner votre appétit excessive, l’eau constitue également un excellent coupe-faim. Afin d’avoir plus de plaisir à en consommer, pensez aux thés et tisanes, vous pouvez aussi l’aromatiser avec des morceaux de fruits. Plus d’astuces ici.

Un planning spécial goûter

Faisant partie de votre méthodologie globale et prenant en compte le contenu du paragraphe précédent, il est vivement recommandé de prévoir à l’avance vos moments de craquage.
En effet, vous connaissez votre corps, vous savez quand et comment il se comporte lors des petits creux. Vous savez à quelle heure il se dirige systématiquement vers le distributeur automatique.
Contrez ces faiblesses en établissant un programme quotidien :
– 10:30 : une banane
– 16h00 : une poignée d’amandes
Ce petit planning fera office d’un véritable pare-choc contre les sensations de faim prévisibles. Il permet d’être équipé pour les moments critiques, de se défendre en attaquant.

Occupez-vous

Je ne cesse de le répéter : le pire ennemi de l’humanité est l’oisiveté! Quand on ne fait rien, notre cerveau a plus tendance à ruminer du noir, à aller creuser dans les black books. Toutes les tentations et vieux démons refont surface.
S’ennuyez est bon pour notre cerveau et notre moral, mais quand on balance plus vers le côté sombre, vaut mieux trouver une préoccupation saine qui fera détourner notre attention de ce qui est mauvais pour nous.
Une petite séance de planche, un épisode de notre série préférée ou encore un bon moment cocooning en attendant le repas suivant, devraient faire l’affaire.


Et vous? Quelles sont vos astuces pour ne pas grignoter entre les repas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *